85 000 francs pour neuf projets de culture numérique

Le Pour-cent culturel Migros alloue ses contributions de soutien 2018 à la culture numérique

Une rencontre avec son propre corps dans la réalité virtuelle, des technologies robotiques sophistiquées ou des haut-parleurs qui restituent des bribes de conversation de personnes atteintes de démence, permettant ainsi une réflexion sur le cœur du langage: les projets lauréats des contributions de soutien à la culture numérique 2018 sont caractérisés par leur diversité. Le Pour-cent culturel Migros verse pour la douzième fois des contributions dans le domaine de la culture numérique et soutient neuf projets en tout, pour un montant total de 85 000 francs.

Cela fait déjà 20 ans que le Pour-cent culturel Migros encourage l’art médiatique et il alloue cette année pour la douzième fois les contributions de soutien à la culture numérique. Le jury, composé de cinq membres, a examiné un total de 46 projets et en a retenu neuf qui mettent à profit toute la palette des médias.

Les contributions d’un montant total de 85 000 francs ont été réparties entre les projets suivants:

  • 15 000 francs pour «Norient Space – The Now in Sound. Ein virtuelles Museum»
    Norient (Theresa Bayer et Thomas Burkhalter), Berne

    Le musée virtuel «The Now in Sound» joue avec la numérisation et l’esthétique, met en scène la musique de manière transversale, en multipliant les perspectives et aborde ainsi des questions centrales de notre temps.
  • 15 000 francs pour «Interlooped»
    Imverse SA (Javier Bello Ruiz, Robin Mange, Maria Guta, FlexFab), Plan-les-Ouates GE

    Munis de lunettes de réalité virtuelle, les utilisateurs pénètrent dans un monde abstrait créé par l’artiste Maria Guta. Ils s’y retrouvent confrontés à des représentations de leur propre corps générées par ordinateur. Maria Guta montre comment la perception de soi peut changer et évoluer dans le monde virtuel.
  • 11 000 francs pour «kleee»
    Johannes Gees, Jonas Fehr et Valentin Pfisterer, Zurich

    La performance laser expérimentale et mobile, réalisée à l’aide d’un projecteur laser largement autonome, séduit par son approche globale complexe. Gees, Fehr et Pfisterer s’intéressent d’une manière novatrice à la production artistique et au financement participatif/à la blockchain.
  • 10 000 francs pour «Der UngenauBot»
    Fabian Bircher, Zurich

    Alliant astucieusement une technique robotique ultrasophistiquée et un gant en caoutchouc ordinaire qui s’acquitte de tâches banales, le projet dissipe les craintes à l’égard de la technologie robotique. Fabian Bircher réussit ainsi à créer de nouvelles approches émotionnelles de la robotique.
  • 9000 francs pour «RObalz»
    Daniel Bisig et Tatsuo Unemi, Zurich

    Les machines et l’intelligence artificielle interviennent de plus en plus dans des domaines jusqu’à récemment réservés aux êtres humains: avec humour, Daniel Bisig et Tatsuo Unemi s’intéressent à cette réalité tout en mettant en évidence le potentiel créatif des algorithmes.
  • 8000 francs pour «PALM»
    Collectif U5 (Martin Kunz, Stefanie Rubner, Berit Seidel), Zurich

    Une série de caméras portables, développées par le collectif, diffusent en continu sur un site internet des images qui peuvent être évaluées par les utilisateurs: U5 met ainsi en lumière les méthodes des grands groupes de réseaux sociaux et aborde les enjeux de la surveillance, de la représentation de soi et de la documentation du quotidien.
  • 8000 francs pour «Radiosands #2»
    Sven Hirsch et Thom Kubli (ZHAW – Institut de simulation appliquée), Winterthour

    Que se passe-t-il lorsque l’on associe la radio classique à des stratégies actuelles d’apprentissage machine? Sven Hirsch et Thom Kubli créent un espace d’expérience impressionnant qui illustre la relation entre l’homme et l’intelligence numérique.
  • 6000 francs pour «imperceptible réalité»
    Charlotte Aebischer, Lausanne

    Sept photos de bâtiments habités dans des villes suisses sont affichées sur grand écran. Grâce à des effets sonores, un haut-parleur donne du relief aux scènes et y attire habilement le regard de l’observateur. Le projet allie des algorithmes de suivi modernes et des techniques traditionnelles, permettant de découvrir des événements du quotidien qui resteraient sinon invisibles.
  • 3000 francs pour «du bist, da bist du auch, nicht der Vier bist – Gesprächsfragmente von Personen mit Demenz»
    Nicole Schmid, Oberegg AI

    Avec son installation sonore, l’artiste Nicole Schmid tente de développer une mémoire pour la démence et de rendre perceptible la manière dont les personnes touchées perdent progressivement la parole. Les fragments de discussions sont mis en scène de façon sonore à travers divers haut-parleurs. L’installation plonge les visiteurs dans une expérience intime et pose la question de savoir où commence et finit le langage.

Engagement du Pour-cent culturel Migros en faveur de la culture numérique

L’engagement du Pour-cent culturel Migros en faveur de la culture numérique et de l’art médiatique remonte à 1998. En font partie la plateforme pour la culture numérique et l’art médiatique «Digital Brainstorming» et «bugnplay.ch», le concours Jeux vidéo, code, robotique & multimédia pour les jeunes de 8 à 20 ans. Le projet «Contributions de soutien à la culture numérique» du Pour-cent culturel Migros existe depuis 2007.

Informations aux médias:

Barbara Salm, Responsable Communication, Direction des affaires culturelles et sociales, Fédération des coopératives Migros, Zurich, téléphone 044 277 20 79, barbara.salm@mgb.ch

Téléchargement d'information des médias:

Information aux médias 31.10.2018 – 85 000 francs pour neuf projets de culture numérique

Photos:


Le Pour-cent culturel Migros est un engagement volontaire de Migros, inscrit dans ses statuts, en faveur de la culture, de la société, de la formation, des loisirs et de l’économie.
www.pour-cent-culturel-migros.ch