KOKI TANAKA Vulnerable Histories (A Road Movie)

25.08.–11.11.2018
Vernissage: 24.08.2018, 18h00–20h00

Face à la montée des nationalismes, des populismes et de la xénophobie dans le monde, Koki Tanaka (*1975, Tochigi / Japon) propose des études sociales artistiques qui mettent l’accent sur le vivre-ensemble au sein de communautés. Dans son projet Vulnerable Histories (A Road Movie) (2018), conçu spécialement pour le Migros Museum für Gegenwartskunst, il part de la cohabitation dans son pays entre Zainichi (descendants de Coréens venus au Japon durant l’occupation de la Corée) et Japonais – cohabitation placée sous le signe de l’incompréhension et de la défiance – pour alerter sur la nécessité de rester vigilant face au racisme et à la discrimination. Le projet, mené à Tokyo, s’articule autour d’une série d’échanges entre deux personnes qui ne se connaissaient pas jusque-là et qui abordent, accompagnées de l’artiste et de son équipe de tournage, les questions de l’identité (culturelle propre) et les possibilités de s’opposer aux modèles réducteurs des groupements racistes. Les vidéos tournées dans le cadre du projet montrent qu’une cohabitation dans le respect d’autrui peut s’instaurer par le dialogue – dans la sphère privée comme publique. L’exposition se veut un cadre pour la poursuite des échanges initiés par Koki Tanaka au Japon : des « live speakers » se tiendront pendant toute la durée de l’exposition à la disposition du public, ce qui permettra l’ouverture d’espaces de discussion de différents formats avec des acteurs des domaines de l’art et de l’enseignement.

Que se passe-t-il lorsque c’est la haine qui parle ? Dans les débats publics, de plus en plus de voix s’élèvent pour propager l’image d’une société fondée sur l’exclusion et l’inclusion. La rhétorique des discours de haine vise à rabaisser et à dénigrer certains individus ou groupes. De plus en plus de gens dans le monde sont ainsi la cible d’attaques verbales qui laissent des cicatrices, comme les blessures physiques. Diffusés largement, sur Internet également, ces propos haineux risquent de s’établir comme des « connaissances » et de miner le vivre-ensemble fondé sur la tolérance. Contrairement au discours raciste qui vise la déshumanisation et défend l’idée d’une prétendue « altérité », le projet Vulnerable Histories (A Road Movie) développé par Koki Tanaka se concentre sur l’humanité partagée. Dans l’esprit du film Before Sunrise (1995), l’action est portée par des échanges entre Woohi Chung, une Zainichi établie au Japon, et Christian Hofer, un Suisse dont les arrière-grands-parents japonais ont émigré aux États-Unis au tournant du 20e siècle. Koki Tanaka s’intéresse ici aux souvenirs individuels de situations concrètes et à la mémoire collective des communautés – aux souvenirs subconscients alimentés par les expériences de proches, d’amis et de connaissances. Le tournage a mené les deux protagonistes vers différents lieux de la capitale japonaise revêtant une symbolique particulière pour les relations entre les Zainichi et les Japonais, où ils ont exposé leurs expériences personnelles et parlé de la situation sociale dans le monde et au Japon, ainsi que des possibilités et formes de vivre-ensemble en général. S’ils laissent entendre que le climat d’inclusion et d’exclusion ne doit en aucun cas être accepté comme une « réalité sociale », les échanges mis en scène par Koki Tanaka dans le microcosme du projet renvoient plus largement à l’impérieuse nécessité de la compréhension interculturelle et du dialogue pour l’avènement d’un vivre-ensemble fondé sur la tolérance, et de communautés animées par l’écoute et la compassion. L’impulsion donnée par le travail de l’artiste doit se prolonger à Zurich dans l’espace du musée. Pendant toute la durée de l’exposition, les visiteurs pourront solliciter des « live speakers » – des représentants des domaines de l’art et de l’enseignement – et générer des espaces de discussion sur la tolérance, l’être-ensemble dans le respect d’autrui et les formes de vivre-ensemble au sein de communautés.

Les « live speakers » seront institués et coordonnés entre autres en partenariat avec des etudiants en Master de l’institut Lehrberufe für Gestaltung und Kunst, HGK FHNW, Bâle, la Haute école d’art de Zurich (ZHdK, module contextuel avec Marcel Bleuler et Benjamin Egger, MA Fine Arts avec Swetlana Heger, Rory Rowan et Philip Matesic ; programme postgrade en études curatoriales avec Dorothee Richter) et le collectif Neue Dringlichkeit.

L’exposition curatée par Heike Munder, directrice du Migros Museum für Gegenwartskunst, est la première exposition personnelle de Koki Tanaka en Suisse. Une monographie de l’artiste paraîtra chez JRP|Ringier à l’occasion de l’ouverture de l’exposition.

Koki Tanaka vit et travaille à Kyoto (Japon). Ses travaux ont été présentés dans divers pays, notamment au Kunsthaus de Graz (2017), à la Deutsche Bank KunstHalle à Berlin (2015), au Musée Van Abbe d’Eindhoven (2014), au Musée national d’art moderne de Kyoto et Tokyo (2013), au Seoul Museum of Art (2013), au Musée Hammer de Los Angeles (2012), au Taipei Contemporary Art Center (2012), au Centre international d’art contemporain asiatique (Centre A) de Vancouver (2010), au Musée d’art contemporain de Hara (2009) et au Palais de Tokyo à Paris (2007). Koki Tanaka a représenté le Japon à la 55e Biennale de Venise en 2013 et s’est vu décerner le titre d’artiste de l’année par la Deutsche Bank en 2015. En 2017, il a participé au projet de sculptures en plein air de Münster (Skulptur Projekte) et à la 57e Biennale de Venise.

Soutenu par Arts Council Tokyo (Tokyo Metropolitan Foundation for History and Culture)

Conférence de presse:

24.08.2018, 11h00

Presse:

Pour toute information complémentaire et pour les visuels, prière de s’adresser à René Müller, chef du service de presse et des relations publiques: rene.mueller@mgb.ch T +41 44 277 27 27

Téléchargement d'information des médias:

Information aux médias 5.7.2018 – KOKI TANAKA Vulnerable Histories (A Road Movie)


Le Pour-cent culturel Migros est un engagement volontaire de Migros, inscrit dans ses statuts, en faveur de la culture, de la société, de la formation, des loisirs et de l’économie.
www.pour-cent-culturel-migros.ch