Anna Nero


«J'ai la vision de faire mieux connaître le monde de la musique classique. La musique classique me plaît dans les salles de concerts et les églises aussi bien que dans des espaces nouveaux – et même associée à d'autres genres artistiques. En tant que chanteuse, je cherche la collaboration et l'échange avec d'autres musiciennes et musiciens.»

Mes objectifs

«J’ai la vision de faire mieux connaître le monde de la musique classique. La musique classique me plaît dans les salles de concerts et les églises aussi bien que dans des espaces nouveaux – et même associée à d’autres genres artistiques. En tant que chanteuse, je cherche la collaboration et l’échange avec d'autres musiciennes et musiciens. J’ai le désir de rapprocher les gens par la musique et les toucher et inspirer par mon chant.»

Biographie

Née à Zoug en 1990, Anna Nero étudie le chant lyrique à la Haute Ecole de musique de Lucerne auprès de Peter Brechbühler. Ensuite, un master en Arts of Performance en poche, elle se perfectionne auprès de Sandra Trattnigg à Zurich. Des master class avec Margreet Honig et Brigitte Fassbaender, ainsi que des cours auprès d’Yvonne Naef et de Ton Koopman, viennent compléter sa formation.

A son répertoire figurent les rôles d’Eloisa (Bianca & Fernando), de Tisbe (La Cenerentola), qu’elle a interprété au Sommerfestival 2018 au Château de Hallwyl, de Rosine (Le Barbier de Séville), de Dorabella (Cosi fan tutte), de Chérubin (Les Noces de Figaro) et du Prince Orlofsky (La Chauve-Souris). 2019 sera marqué par ses débuts au Théâtre de Lucerne dans le rôle d’Annina dans La Traviata.

La mezzo-soprano donne des concerts comme soliste et travaille par ailleurs avec l’ensemble Corund et la Zürcher Singakademie. Anna Nero est également membre fondateur du collectif Visionnaire, qui se consacre à la présentation d’œuvres de chant et de quatuors à cordes ainsi qu’à l’improvisation.

Points forts du répertoire

Le répertoire d'Anna Nero va du baroque jusqu'au post-romantisme en passant par le classique. Elle se consacre avec ardeur au lied et au romantisme en général. Sa voix lui permet d’interpréter, outre des rôles de mezzo-soprano, également des parties pour alto dans des œuvres sacrées. Son répertoire concertant comprend entre autres les oratorios de J.-S. Bach, Le Messie de Händel, Stabat Mater de Pergolesi et la Petite Messe Solennelle de Rossini.

Distinctions

  • 2016: Prix d’études du Pour-cent-culturel Migros
  • 2015: Prix d’études du Pour-cent-culturel Migros
  • 2014: Lauréate de la fondation Elvira Lüthi-Wegmann

Contact

Anna Nero
Hallwylstrasse 74
CH–8004 Zürich

+41 79 627 06 36
hello@annanero.ch
www.annanero.ch

W. A. Mozart: Parto, parto («La Clemenza di Tito»)


 

 


Gioachino Rossini: Una voce poco fà («Il Barbiere di Siviglia»)


 

 


Hugo Wolf: Die Zigeunerin (2016)


 

 


Schumann: Zigeunerliedchen II (2016)


 

 


Les visuels mis à disposition peuvent être utilisés partiellement ou dans leur intégralité par les journalistes, avec mention de la source.