Fabian Ziegler

«Je voudrais donner au public une idée de la percussion en tant qu’instrument solo. Elle n’est pas encore établie en tant que tel et j’en fais ma tâche. J’aspire à la fois à une carrière de soliste et de chambriste et je souhaiterais emporter et enthousiasmer le public avec des projets particuliers.»

Mes objectifs

«Je voudrais donner au public une idée de la percussion en tant qu’instrument solo. Elle n’est pas encore établie en tant que tel et j’en fais ma tâche. J’aspire à la fois à une carrière de soliste et de chambriste et je souhaiterais emporter et enthousiasmer le public avec des projets particuliers. Bien sûr, je voudrais profiter encore pleinement de mes études à la Haute Ecole des Arts de Zurich et me laisser former par mes professeurs au métier de musicien professionnel. Je me réjouis de futurs super concerts partout dans le monde. C’est toujours extra de rencontrer des musiciens d’autres pays.»

Biographie

Fabian Ziegler (né le 23 mars 1995) reçoit ses premières leçons de batterie à l’âge de neuf ans. De 2014 à 2017, il poursuit un Bachelor of Arts in Music à la Haute Ecole des Arts de Zurich auprès de Martin Grubinger, Klaus Schwärzler, Raphael Christen et Rainer Seegers. Depuis septembre 2017, il suit le cursus de Master en Specialized Music Performance option soliste à la Haute Ecole des Arts.

Il a suivi des master-class auprès de Katarzyna Mycka (D), Jean Geoffroy (F), Svet Stoyanov (BGR), Conrado Moya (E) et Beverly Johnston (CAN).

Depuis mars 2017 il se produit en concerts avec le Percussive Planet Ensemble de Martin Grubinger (A). En août 2017 et 2018, Fabian Ziegler figure comme soliste à l’affiche du Festival de Davos – Young Artists in Concert. S’y ajoutent diverses premières et premières mondiales de compositeurs de renom. Il a déjà joué dans de grandes salles, en Suisse comme à l’étranger, notamment au Lincoln Center à New York, au Konzerthaus de Berlin, au KKL à Lucerne, à la Tonhalle à Zurich, au Kulturcasino à Berne, à la Tonhalle de Saint-Gall ainsi que dans d’autres salles de concert prestigieuses.

Répertoire

Il aime particulièrement jouer des œuvres de compositeurs encore peu connus ou jeunes. Il fait en outre preuve d’un fort engagement en faveur de l’élargissement du répertoire et interprète entre autres de nouveaux concertos pour percussions du compositeur Thomas Trachsel (CH) ou encore de Gareth Farr (NZ), Luzia von Wyl (CH), Arkadiusz Katny (PL) et John Psathas (NZ).

Distinctions

  • 2018: lauréat du prix de la Fondation Jmanuel et Evamaria Schenk
  • 2018: 1re place au Prix de musique Kiefer Hablitzel Göhner 
  • 2017: Prix d’études de musique instrumentale du Pour-cent culturel Migros
  • 2017: Bourse de la fondation Friedl Wald
  • 2017: Bourse du Rahn Kulturfonds
  • 2015: Prix d’études de musique instrumentale du Pour-cent culturel Migros
  • Contact

    Fabian Ziegler
    Oerlikonerstrasse 75
    CH–8057 Zurich

    +41 77 447 10 21
    info@fabianziegler.ch
    www.fabianziegler.ch

    Quand percussion rime avec passion

    Talent du mois

    Le 1er février 2018, Katharina Nill

    En solo, au sein d’un ensemble ou dans sa propre série de concerts, Fabian Ziegler, double lauréat du prix d’études du Pour-cent culturel Migros, sait créer des opportunités pour atteindre son objectif: mettre la percussion au goût du jour.

    Il est rare qu’un percussionniste se sente sûr et prêt à se présenter au public. «Et c’est très bien ainsi!», confirme Fabian Ziegler, qui donnera une trentaine de concerts au cours des quatre prochains mois. «Je suis toujours nerveux avant de monter sur scène. Je pense d’ailleurs que le trac garantit l’énergie et la présence scénique nécessaires à une bonne performance.» Les percussionnistes contemporains comme Fabian Ziegler se sont fixés comme objectif de faire découvrir au public que leurs instruments peuvent aussi être joués en solo. Créer des rythmes en tapant sur toutes sortes d’objets produisant un son adéquat constitue une forme ancestrale de musique, pourtant cela fait à peine une vingtaine d’années que des compositeurs, notamment Iannis Xenakis, créent des solos de percussion.

    Fabian Ziegler se considère-t-il comme un percussionniste, un artiste percussionniste ou un batteur? «J’ai obtenu mon bachelor en musique avec l’approfondissement percussion classique, à ne pas confondre avec la batterie que l’on connaît du jazz ou de la musique pop. Or le public associe souvent le terme de «percussion» à ces styles. C’est pourtant exactement de cette image que nous autres percussionnistes classiques voulons nous détacher. Nous pouvons jouer tout ce que l’on peut attendre d’un percussionniste dans un orchestre. Et voir le percussionniste à l’avant de la scène plutôt qu’à l’arrière ne doit plus paraître étrange.»

    L’équilibre entre le cœur et la raison

    Le Thurgovien de bientôt 23 ans a baigné dans la musique depuis son plus jeune âge: «Mon père dirige plusieurs fanfares et avait fondé sa propre big band. Tout petit, j’étais déjà fasciné par la batterie et ai pris mes premiers cours à neuf ans: d’abord la batterie, puis le tambour.» Bien que Fabian Ziegler veuille devenir musicien professionnel, il choisit de faire un apprentissage de commerce à la fin de sa scolarité. «Je savais que le métier de musicien comporte certains risques, puisqu’il n’y a pas suffisamment de postes pour tous ceux qui rêvent de devenir professionnels. Mon apprentissage m’est utile à plus d’un égard, par exemple pour l’organisation, la gestion de projets, la planification budgétaire, la correspondance ou encore la préparation de documents.» Parallèlement à son apprentissage, le jeune musicien joue dans une fanfare jusqu’au début de ses études. Il y apprend à «écouter» et à «s’intégrer dans un ensemble».

    En 2014, il entre à la Haute école d’art de Zurich (ZHdK), une «phase clé qui marquera» son développement musical. «La sévérité de mes professeurs m’a beaucoup apporté. J’ai compris pour la première fois qu’il ne suffisait pas de s’engager à moitié et qu’il fallait placer certains aspects de ma vie au second plan si je voulais faire de la musique sérieusement. Aujourd’hui, il m’arrive de renoncer à des évènements privés en Thurgovie, mais cela en vaut la peine.» Depuis le mois de septembre, il poursuit ses études avec un master de Specialized Performance Solist, qu’il achèvera en été 2019.

    Qu’entend Fabian Ziegler, lorsqu’il parle de professeurs sévères? «J’ai dû m’habituer à leur style d’enseignement. Nous avons des contacts très personnels avec nos professeurs, mais cela ne les empêche pas d’exiger une discipline de fer de notre part. Lorsqu’un passage ne fonctionne pas, je le répète, encore et encore. L’attitude de nos professeurs m’impressionne et je la respecte énormément. C’est la raison pour laquelle j’ai repris ces mêmes principes pour mon travail personnel.»

    Groove avec Grubinger

    Au nombre des professeurs de l’étudiant figurent Klaus Schwärzler, qui, en parallèle à son mandat à la ZHdK, joue comme percussionniste soliste au Tonhalle-Orchester de Zurich, ainsi que Raphael Christen, virtuose du Yamaha marimba et l’une des marimbistes les plus demandées de Suisse. Fabian Ziegler a également suivi des cours avec Martin Grubinger, celui que la presse désigne comme «le pionnier de la percussion», «la pop star de la musique classique» ou encore «le meilleur marimbiste au monde» et qui contribue largement au boom que connaît la percussion à travers le monde. En insistant un peu, le modeste Fabian Ziegler finit par avouer qu’il a, grâce à Grubinger, pu vivre une expérience unique: en 2017, il a joué avec le Percussive Planet Ensemble de son maître dans le concert «The Big Six», qui dure sept heures et réunit six grandes œuvres de percussion.

    «Pendant ce concert, j’ai pris conscience des nombreux points communs entre un percussionniste et un sportif d’élite: l’effort physique ne se limite pas au concert, entre les marimbas, vibraphones, timbales et une infinité de gongs, tambours, bongos, clochettes et cloches, nous transportons plusieurs tonnes durant le montage, les changements d’agencement, puis le démontage des instruments. Cela représente une impressionnante performance physique, sans parler de l’adrénaline, de l’endurance et de la capacité de concentration nécessaire!»

    Initiateur d’une série de concerts de marimba

    Fabian Ziegler donne de nombreux concerts de marimba en tant que soliste, il s’est présenté à des concours avec cet instrument et est à l’origine d’une série de concerts intitulée Marimba Recital. Le musicien ne veut toutefois pas être étiqueté comme spécialiste du marimba. «J’ai découvert le marimba à l’âge de 10 ans, alors que j’assistais à un concours de solistes. La fascination a été immédiate. C’est pourtant justement la vaste diversité de notre palette de percussionniste que j’apprécie le plus. Après six mois de préparation intensive pour un concours de marimba, c’est avec un grand plaisir que je me remets au tambour.»

    Le Marimba Recital a vu le jour grâce à la rencontre avec une musicienne lors d’une master class: «Je voulais avoir l’occasion de jouer avec elle et ai donc décidé de créer le cadre nécessaire». Le concert unique c’est transformé en une série de concerts qui existe désormais depuis deux ans et demi et propose environ quatre concerts de musique de chambre par an. «Nous présentons le pus souvent des duos avec un invité international et moi-même. Jusqu’à présent, les concerts se sont tenus à l’église de Matzingen. Mon objectif est de remplir une salle plus grande sous peu.» À Zurich? «Plutôt à Frauenfeld. Le récital doit d’abord gagner en notoriété. Je suis souvent frustré qu’il n’y ait pas plus de public. Peut-être faut-il tout simplement du temps. Les musiciens invités sont enthousiastes et m’encouragent à persévérer.»

    Musicien de chambre et soliste

    Fabian Ziegler est par ailleurs membre permanent du sextette Cosmic Percussion Ensemble fondé sous Klaus Schwärzler à la ZHdK. En 2016, l’ensemble était finaliste du concours de musique de chambre du Pour-cent culturel Migros. «Ça marche bien pour nous! L’ensemble nous offre un espace protégé, dans lequel nous pouvons réaliser des projets plus rares et particuliers. En été 2017, nous avons donné un concert «guerrilla» sur le radeau au large des bains de l’ Utoquai, sur le lac de Zurich, ainsi que dans le restaurant Frau Gerolds Garten. Cette action géniale a été organisée par Hiromi Gut, réalisatrice de concerts pop-up classiques à Zurich et à Berlin. #guerillaclassics est d’ailleurs soutenu par le Pour-cent culturel Migros et constitue un moyen idéal pour toucher les jeunes: ils ne vont pas au concert, c’est donc le concert qui va à eux! Ce type de projet me motive énormément.»

    Pour atteindre son objectif qui est de faire carrière comme soliste, le percussionniste a déjà un plan, aussi solide que le reste de ses projets: «En novembre prochain, je me présenterai à la TROMP International Percussion Competition à Eindhoven et en septembre 2019 au Concours de musique de l’ARD à Munich. Ces deux concours, les plus réputés d’Europe, me permettront de savoir, d’ici deux ans, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas et jusqu’où pourraient me mener mes activités de soliste. Pour l’instant, il ne me reste qu’à m’entraîner, à travailler dur et à soigner mes relations. Cela fait partie de la vie d’un musicien.»

    Des compositions sur mesure

    Fabian Ziegler ne manque pas de projets excitants: quatre concerts solos à New York et deux en Californie sont prévus en mai prochain et deux concerts de percussion sont actuellement composés pour lui. L’une des œuvres est composée par le Suisse Thomas Trachsel, l’autre par le Néo-Zélandais Gareth Farr et leur première sera présentée en 2020. «Je considère Trachsel comme l’un des meilleurs compositeurs suisses d’aujourd’hui. Il compose principalement pour des fanfares et a, parallèlement à ses études de chef d’orchestre, étudié la percussion. Il sait ce qui est possible et ce qui ne l’est pas et il me connaît, ainsi que mes combinaisons préférées.»

    Lorsqu’on veut en savoir davantage, Ziegler fournit volontiers de plus amples explications: «Je pense que j’ai développé une assez bonne technique. Elle me permet de jouer beaucoup de choses qu’il ne serait pas possible de jouer autrement. Trachsel sait quelle est ma combinaison préférée avec le marimba. Il connaît les combinaisons que j’ai déjà entendues ou jouées et qui caractérisent mon jeu. Il sait que je peux interpréter tout le registre de cet instrument, qui va de la pleine puissance à des partitions lyriques et calmes. Nous disposons d’une immense palette d’expressions et de techniques, or mon but est de présenter et d’exploiter cette variété.»

    Le marketing, un must

    Double lauréat du Concours de musique instrumentale du Pour-cent culturel Migros, Fabian Ziegler ainsi que sa formation, le Cosmic Percussion Ensemble, ont été intégrés dans le placement de concerts. «Moi-même et l’ensemble profitons énormément des possibilités que nous offre ce cadre.» En ce qui concerne l’utilisation des contributions de soutien, Fabian Ziegler a déjà une stratégie: «J’ai conscience qu’il me faudra, au plus tard à la fin de mes études, effectuer des investissements importants: je devrai non seulement acheter plusieurs instruments mais aussi trouver un local de répétition adéquat.»

    Dans la mesure du possible, il finance ses dépenses actuelles et les mesures de communication, dont sa dernière coopération avec l’agence Goldmann PR, par les recettes que lui rapportent ses engagements. «S’occuper d’un site Internet et des médias sociaux prend du temps et ne constitue pas forcément ma compétence principale», reconnaît-il. «Il n’empêche que c’est essentiel à la visibilité et à la communication des prochains concerts.» À peine a-t-il prononcé ces mots qu’il sort son téléphone et demande poliment de faire une photo pour son compte Facebook.

     

    Les prochains concerts:
    5.3.2018: Toni Areal, Haute école d’art de Zurich ZHdK, Spektrum Konzert ZHdK
    25.3.2018: Tonhalle Maag Zurich, Cosmic Percussion Ensemble – en ouverture de l’Orchestre Symphonique de la BBC

    8.4.2018: Église protestante de Matzingen, Marimba Recital 12 – Special guests: Svet Stoyanov, Katarzyna Mycka
    27.4.2018: Centre communal et culturel Aadorf , 1. Swiss Percussion Night

    Fabian Ziegler-Percussionist

    Bad Touch by Casey Cangelosi

    Les visuels mis à disposition peuvent être utilisés partiellement ou dans leur intégralité par les journalistes, avec mention de la source.