1957 – Le Pour-cent culturel est inscrit dans les statuts de Migros

Treize coopératives autonomes constituent en 1957 la Fédération des coopératives Migros (FCM), qui coordonne les activités de la communauté Migros. Le nouveau contrat passé entre la FCM et les coopératives membres définit pour la première fois le Pour-cent culturel et l’ancre définitivement dans les statuts.

Le Pour-cent culturel se compose de 1% du chiffre d’affaires du commerce de gros de la FCM et de ½% du chiffre d’affaires du commerce de détail des coopératives. Etant donné que le calcul est basé non sur les bénéfices, mais le chiffre d’affaires, le Pour-cent culturel Migros, ainsi qu’il se nomme aujourd’hui, doit être rétrocédé, même lorsque les affaires sont moins florissantes.